Animal Noir

titre

Web-série Animal Noir :

Pitch :

FR/

Six personnages se croisent la nuit dans la jungle urbaine. Entre prédateurs et proies, ils incarnent l’espace de plusieurs épisodes les trajectoires bestiales et taboues d’êtres humains en quête d’identité. Durant 25 épisodes de 1 à 2 min, vous assisterez au déclin du genre humain dans une explosion de violences et de pulsions animales : Qui des six  réussira à enlever son masque d’Animal Noir?

EN/

In the urban jungle, six characters come across each other during the night. Between predators and preys, they embody during the episodes the beastly and taboo paths of human beings in search for identity. During 25 one to two minutes episodes, you will witness the fall of mankind in and explosion of brutality and beastly impulses: who amongst those six will achieve to take their Black Animal mask?

Vidéos :

-Saison 1- Animal Noir – L’origine est obscure.

-Soirée au Mister Emma Art Loft 20/12/2014.

Liens :

Page web Arte Créative : Clic ici.
Page web de la rédaction d’Animal Noir : Clic ici.
La web série commentée par Josy Bibi, criminologue auteur de « l’utilisation des réseaux sociaux par les serial killers » : Clic ici.
Facebook : Clic ici.
Twitter : Clic ici.
Pinterest : Clic ici.

Note d’intention/ Statement of intent :

FR/

«L’homme est un loup pour l’homme, ce qui, vous en conviendrez, n’est pas très gentil pour le loup.», Serge Bouchard, Quinze lieux communs, Les armes, éd. Boréal, p. 177

L’homme n’est rien, sauf un être pensant. Il a caché son animalité dans un petit coin sombre de son inconscient. L’Animal Noir se tapit au fond de cette caverne en attendant de bondir pour satisfaire les bas instincts de l’être humain. L’Animal Noir ne serait-il pas ce qu’on nomme communément  « folie » ? Où est l’homme ? Où est l’animal ? Que désire-t-on cacher sous le masque noir de l’animalité ?

Le masque inconscient de l’Animal Noir est un objet terrifiant qui devient le réel en personne, son identité réelle, la nuit quand le monde du formatage et de la rationalité s’endort.

L’homme perd à ce moment-là sa conception rassurante de la réalité, il devient alors animal. Il a peur, il attaque, il baise, il frappe, il bouffe…sans réfléchir, juste dans la satisfaction d’un besoin primaire. Il redevient bestial dans la jungle déjantée des solitudes urbaines.

Dans Animal Noir, le masque a la puissance de dissimuler et en même temps de représenter la violence. Il donne une identité instinctive à chaque personnage. En effet, chaque animal a une connotation précise dans notre société. La tâche d’Animal Noir est de transformer ces images préconçues. Le requin est-il un prédateur ou est-il le plus commun de tous ? Le lapin et la souris ne sont-ils pas finalement les plus pervers ? Le coq est-il le plus drôle ? La biche est-elle réellement une victime ? Le loup est-il frustré ?

La quête d’Animal Noir est d’interroger la complexité des êtres humains lors de leurs traversées nocturnes et irrationnelles.

Le thème principal abordé dans cette web-série est l’horreur contemporaine. A l’époque actuelle, l’homme n’a d’autre choix que d’être aliéné par une société de consommation qui lui crée des besoins, des désirs et des peurs superflus et mensongers, l’entraînant dans un culte du fantasme loin de sa base et de son essence. Animal Noir explose les conventions sociétales dans un exutoire démesuré. Voici le parcours initiatique proposé aux spectateurs d’Animal Noir.

EN/

« Man is a wolf to man which, you will agree, is not very kind for the wolf.»,

Serge Bouchard, Quinze lieux communs, Les armes, éd. Boréal, p. 177
Man is nothing except a thinking being. He has hidden his animal nature in a dark corner of his unconscious. The Black Animal lies at the back of this cave waiting to bounce in order to fulfill the basic instincts of human beings.
Wouldn’t the Black Animal be what we commonly call “madness”? Where is man? Where is the animal? What do we want to hide behind the black mask of animal nature?

The unconscious mask of the Black Animal is a terrifying object which becomes reality impersonated, its real identity, at night, when the world of “formatting” and rationality go to sleep.
At that very moment, man loses his reassuring view of reality, he then becomes an animal. He fears, he attacks, he fucks, he beats up, he eats…without thinking, only to satisfy a primal need. He becomes an animal again in the crazy jungle of urban loneliness. In Black Animal, the mask has the power both to hide and to represent violence. It gives an instinctive identity to each character. Indeed, each animal has a precise connotation in our society. The task of Black Animal is to transform those preconceived images. Is the shark a predator or the most common of all? In the end, aren’t the rabbit and the mouse the most pervert? Is the rooster the funniest? Is the doe really a victim? Is the wolf frustrated?
The quest of Black Animal is to question human being’s complexity during their nightly and irrational journeys.
The main theme tackled in this web-series is contemporary horror. Nowadays, man has no choice but being alienated by a consumption society which creates for him useless and deceptive needs, desires and fears driving him to a cult of fantasy far from his base and his essence. Black Animal blows society’s conventions up in an exaggerated outlet. This is the initiatory path offered to the viewers of Black Animal.

Fiche technique :

Réalisation / Benjamin Boutboul.
Image / Adrien Lengrand.
Musique / Nicolas Perruchoud, Loïc Le Foll, Mandjou Ndiaye.
Avec la participation de Valérie Pellegrini/ Mezzo-Soprano.
Masques / Margaux Baert.
Typographie / Thierry Thioux.
Assistance logistique / Marvin Mariano, Camille Dawlat & Mirabelle Santkin.

Avec/
Alice Souris Lopez
Sarah Biche Woestyn
Ghislain Coq Debry
Youri Requin Garfinkiel
Alexis Lapin Julemont
Didier Loup Priels
Et/
Amandine Bauwin
Marie Darah
Fanny Donckels
Valérie Drianne
Stella Matutina Karangwa
Julie Verleye
Jean-Baptiste Delcourt
Antoine Giet
Benjamin Thomas
Thierry Thioux
Julien Vargas.

 

Avec l’aide d’ Arte Créative, Bruxelles Ma belle et le Magazine AlphaBeta :

F5UX2jmAhehMfXvQqmc2ZEhrCmYlogo_bmb_400x400 Alphabeta-magazine